Valeur de l’IRM de diffusion pour caractériser les petites masses rénales (< 3cm)

    Risultato della ricerca: Otherpeer review

    Abstract

    Objectifs: Décrire l’aspect des masses rénales (< 3cm) en imagerie de diffusion et déterminer le rôle de l’ADC pour la différentiation entre lésion maligne et bénigne.Matériels et méthodes: 47 tumeurs rénales < 3cm (23 malignes, 24 bénignes) furent explorées en IRM 3T incluant en sus du protocole habituel une séquence de diffusion (b1000). Une analyse rétrospective qualitative et quantitative (ADC) fut réalisée avec corrélation anatomopathologique et tests statistiques pour déterminer l’efficacité de la valeur d’ADC pour caractériser la lésion.Résultats: En diffusion, toutes les masses étaient hyperintenses au parenchyme sain. L’ADC moyen des CC RCC était supérieur à celui des angiomyolipomes pauvres en graisse, des non CC RCC et des métastases, mais plus faible que celui des oncocytomes. L’ADC seuil pour différencier CC RCC versus non CC RCC, angiomyolipome et oncocytome était de 1.2 mm2/sec (AUC 1.00, p 0.00, sensitivité, 100%; specificité 100%); 1.12 mm2/sec (AUC, 0.82; p < 0.001; sensitivité 88%; spécificité 69%) and 1.73 mm2/sec (AUC, 0.71, p 0.21; sensitivité 100%; spécificité 60%), respectivement. L’ADC seuil pour différencier angiomyolipome versus oncocytome était de 1.21 mm2/sec (AUC, 0.922, p 0.0001; sensitivité, 86%; spécificité 88%).Conclusion: Le calcul de l’ADC est utile pour caractériser les petites masses rénales.
    Lingua originaleFrench
    Numero di pagine1
    Stato di pubblicazionePublished - 2012

    Cita questo