Perspectives urbaines et écologiques. Le territoire de l’Expo 2008 Saragosse

Risultato della ricerca: Other

Abstract

Les villes fluviales, aujourd’hui confrontées à la rénovation des berges et des espaces attenants, ont pris conscience de leur intérêt à tirer parti de cet élément naturel, constitutif de leur territoire, participant de leur identité mais aussi vecteur de développement. Cette nouvelle sensibilité vers un environnement de qualité s’appuie aux notions d’écologie et de développement durable qui accompagnent la plupart des projets autour du fleuve. Cohérente avec l’importance actuelle concédée à l’impact et à l’héritage apprenant de cette expérience, interprétant le milieu, Saragosse a proposé une Exposition dont la principale vertu réside dans son échelle, dans son dialogue avec l’Ebre et d’autres cours fluviaux, qui sur leurs rives irriguent un système de parcs dans un objectif d’intégration urbaine, en ayant établi une claire sélection d’aménagement éphémères et permanents. Saragosse est la ville la plus importante de la vallée de l’Ebre, cette position stratégique de carrefour entre quatre les plus grandes villes espagnoles de Madrid, Barcelone, Bilbao et Valence lui a donné une détermination de développement au début des années 1980. Mais la décennie 1990 et le début des années 2000 marquent une nouvelle étape pour la ville avec l’arrivée, en 2003, du train à grande vitesse et l’élection de la ville à accueillir l’Exposition internationale de 2008. Saragosse a lancé la récupération des rives de l’Èbre en considérant les cours d’eau dans leur parcours urbain comme des éléments à la fois naturels et culturels. Le compromis avec le thème de l’Expo « L’eau et le développement durable » va de pair avec une stratégie urbaine et environnementale qui a commencé par la construction d’un parc métropolitain de l’eau, de près de 125 hectares, et d’un espace urbain qui se veut une centralité pour la ville. Le projet du Parc s’inscrit dans ce processus de transformation qui ne peut être réduit à une simple intervention sur une grande partie du méandre de Ranillas, mais doit plutôt être perçu comme un élément entraînant d’autres processus dans plusieurs domaines et à différentes échelles. Le Parc combine entre eux l’eau, les espaces verts et les activités ludiques ; ce n’est pas seulement un espace de détente dans une ville, c’est aussi un condensé d’activités stratégiquement situées dans un grand espace vert. Les usages agricoles ont été replacé par des nouveaux aménagements urbains et paysagers pour restituer une importante zone de la surface du méandre à la dynamique fluviale et à la restauration et revalorisation des écosystèmes des berges. Cette nouvelle sensibilité vers un environnement de qualité s’appuie aux notions d’écologie et de développement durable qui accompagnent par ailleurs la plupart des projets des villes autour du fleuve. En considérant les cours d’eau dans leur parcours urbain comme des éléments à la fois naturels et culturels, Saragosse a fait de l’assainissement et de la régulation de ses eaux, de la restitution de ses rives à leur caractère naturel et de leur réintégration dans la ville, son grand projet pour l’avenir.
Lingua originaleFrench
Numero di pagine0
Stato di pubblicazionePublished - 2013

Cita questo