Note testuali ad Aristofane, Uccelli 1040-1041

Risultato della ricerca: Articlepeer review

Abstract

Note critique et exégétique. Au v. 1040, contre la leçon des mss (τοῖσδε τοῖς) la conjecture τοῖς αὐτοῖς de Boissonade (Aristophanes, Poetarum Graecorum sylloge XXII, Paris 1826) est défendue avec des arguments nouveaux. Au v. 1041, contre la conjecture νομίσμασι de Bergk (Aristophanis comoediae II, Lipsiae 1852) reprise par plusieurs éditeurs plus récents, est défendue la leçon ψηφίσμασι des mss.
Lingua originaleItalian
pagine (da-a)359-368
Numero di pagine10
RivistaSILENO
Stato di pubblicazionePublished - 1994

Cita questo