Mises en scènes du traduire: Quand la fiction pense la traduction

Risultato della ricerca: Articlepeer review

Abstract

L’auteur de cette contribution se propose d’explorer les implications épistémologiques — poétiques, esthétiques, rhétoriques, génériques, formelles — existant entre les fictions littéraires sur la traduction (les stratégies narratives de mise en fiction de la traduction) et les formes fonctionnelles de l’argumentation théorique. Son attention sera retenue par deux romans relevant du champ de production littéraire francophone, Amour bilingue d’Abdelkébir Khatibi (1983) et Le Désert mauve de Nicole Brossard (1987), par un roman italien paru récemment, Di seconda mano de Laura Bocci (2004) et par l’œuvre incontournable de Jorge Luis Borges. Les modalités et les conditions de coexistence d’une intention cognitive et d’une finalité esthétique ne manqueront pas d’éveiller un double questionnement sur le statut de la représentation dans son rapport avec la langue ainsi que sur l’évolution et le brouillage des genres littéraires.
Lingua originaleFrench
pagine (da-a)87-101
Numero di pagine15
RivistaTRANSALPINA
Volume9
Stato di pubblicazionePublished - 2006

Cita questo