Le langage philosophique de l’Empereur Frédéric II dans le Questions Siciliennes de Ibn Sab'in et l’Aiguillon des disciples de Ja’aqov Anatoli

Risultato della ricerca: Chapter

Abstract

Depuis quelques années, un groupe de recherche qui relie l’Officina di Studi Medievali et la faculté de Lettres et Philosophie de Palerme poursuit une recherche qui a pour but de remonter directement à la source du ferment intellectuel de la cour de Frédéric II, en traduisant les oeuvres dont on avait une idée approximative du contenu, et en commentant des textes jusque-là connus surtout par leur titre et leur contenu approximatif. Les deux premiers résultats visibles de ce travail sont les textes récemment publiés: al-Masa’il al-siqilliyya (Les questions siciliennes) de Ibn Sab‘in, philosophe et soufi musulman , et le Malmad ha-talmidim (L’aiguillon des disciples) de Ja’aqov Anatoli , philosophe juif contemporain de Ibn Sab‘in, qui a vécu et travaillé justement à la cour de Frédéric. Le texte introduit le lecteur à des problématiques qui engagent une large partie de la pensée médiévale aussi bien dans son acception latine-occidentale que dans celles grecque-bizantine, hébraïque et islamique.Il se révèle comme «témoignage» des questions discutées à la cour sicilienne de Frédéric II, cour où l’on traça les parcours spéculatifs sur la base des traditions Platoniciennes entremêlées à celles Aristotéliciennes, Néoplatoniciennes et Soufis, aussi bien que des traditions latines et hébraïques.
Lingua originaleFrench
Titolo della pubblicazione ospiteLe plurilinguisme au Moyen Age : Orient-Occident : de Babel à la langue Une
Pagine133-144
Numero di pagine12
Stato di pubblicazionePublished - 2009

Cita questo