La battaglia di Himera (480 a.C.) nelle inerpretazioni storiografiche antiche e nelle moderne riletture di G. Grote ed E.A. Freeman

Risultato della ricerca: Articlepeer review

Abstract

Le synchronisme entre la bataille de Salamine et d’Himère a été codifié par l'ancienne historiographie dans le but d'unifier la civilisation grecque, d’Orient et d’Occident, dans la commune célébration de la victoire contre le « barbare » (un mot qui est valable indistinctement pour Carthaginois et Perses). Les deux victoires ont été tout court interprétées comme un triomphe de la civilisation sur la barbarie. Certaines analyses de l'historiographie moderne (XIX-XX siècles) ont suivi la même ligne interprétative et sont également caractérisées par des fortes connotations idéologiques. Mon attention a été en particulier attirée sur les interprétations des événement du 480 av. J.-C. formulées par G. Grote et E. A. Freeman ; dans leurs œuvres est possible retrouver une perspective «euro-centrique» et occidentale qui se superpose à la pensée ancienne. Les deux chercheurs ont essayé de insérer cet événement sicilien dans un imaginaire parcours de civilisation, qui se déroule pendant les siècles. La victoire grecque contre les Perses et les Carthaginois est ainsi mise sur le même plan que la victoire normande contre les Sarrasins en Sicile.
Lingua originaleItalian
pagine (da-a)11-31
Numero di pagine21
RivistaANABASES
Volume20
Stato di pubblicazionePublished - 2014

Cita questo