Arrêt sur image. Exposition territoire de l’imaginaire

Risultato della ricerca: Other

Abstract

Le sujet de cette proposition, qui fait état d'une recherche en cours sur la contribution des grands événements à la rénovation urbaine, porte sur la relation entre grandes expositions et mécanismes de transformation des villes. L’analyse de la relation entre événement et rénovation urbaine, permet d’aborder, d’une part, le thème de la détermination d’une stratégie durable de transformation urbaine et, d’autre part, le thème de la promotion d’une nouvelle image internationale de la ville ou du territoire. En se referant aux cas d’étude de l’Expo’98 Lisbonne et de l’Expo.02 Suisse, nous examinerons ce débat autour des grands évènements pour comprendre comment on peut aménager un événement éphémère, tout en l’inscrivant dans une optique de durabilité. A partir de cela, on s’intéressera à examiner ces deux exemples dès la conception à l’après-Expo. Si l’Expo’98 rejoint, pour ses transformations permanentes, l’expérience de Barcelone, l’Expo.02 fige le potentiel de l’imaginaire dans la mémoire de la région des trois lacs, ne laissant presque aucune trace matérielle de la manifestation.Restituée dans la problématique des rapports que les grands événements contemporains entretiennent avec les politiques urbaines et les enjeux de la requalification des sites délaissées, cette analyse s’appuie sur la comparaison des images urbaines et architecturales, représentations entre imaginaire et réalité qui renvoient à des mondes extraordinaires.
Lingua originaleFrench
Numero di pagine0
Stato di pubblicazionePublished - 2007

Cita questo