Recyclage et Résilience. La fin des oppositions

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapter

Abstract

Recyclage et Résilience sont les deux maitres mot qui traversent la relation de l’architecture à la ville depuis une quarantaine d’années. En analysant des exemples produites dans la période, l’essai vise leur différent rôle euristique et statut esthétique par l’individuation d’une transformation de la notion d’écologie. Evoluant entre positions darwiniennes tardives, l’intégration des dimensions économique, géographique, technique et sociale dans la notion d’écologie travaillée par Banham, jusqu’à la plus récente appropriation de la notion de capacité de se reconstruire après un traumatisme, s’éclaircissent les sources et les fonds conceptuels qui animent ces deux moteurs récents de l’architecture. On souhaite montrer qu’il ne s’agit pas d’un concept initial qui se transforme dans le successif, mais que Recyclage et Résilience renvoient plutôt à deux cadres parallèles et indépendants. A l’heure ou le futur n’est plus un temps de projection, ou de progression – ni de protection – imaginaire, et que tout l’avenir se présentifie indéfiniment, on croit comprendre qu’une énième transformation de l’écologie vient au secours de l’architecture, appelée a prendre la mesure de la portée philosophique et ontologique de mutations globales sans précédent. Alors que la durabilité se couple à la question de la durée, l’architecture conçoit un nouveau projet, fondé sur un modèle qui part de l’impossibilité de se décliner par opposition binaires et qui, par cela, décrirait mieux notre condition contemporaine. Tout en ayant achevé son intégration dans les régimes économiques circulaires, pleinement ancrée dans une vision cyclique, l’architecture profiterait, de plus, de la dissolution de l’événement incongru dans une continuité ni idéale, ni téléologique, mais neutre. Sans plus se devoir de contrer la perturbation, elle atteindrait en échange une pluralité de dispositions en mutation, se retrouvant enfin débarrassée de la recherche millénaire d’un équilibre et, peut-etre, d’une forme.
Original languageFrench
Title of host publicationPermanence, Effacement, Disparition_ Politique des infrastructures
Pages169-180
Number of pages12
Publication statusPublished - 2018

Publication series

NameVues d'ensemble

Cite this