Du potentiel sémantique au signifié dialogique. Refléxions sur la construction énonciative du sens

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

La notion de potentiel sémantique est très souvent invoquée au fin d’expliquer certaines propriétés constitutives des principales opérations mobilisées par l’activité de langage dans la construction énonciatives du sens.De nombreux chercheurs appartenant à des écoles linguistiques différentes ont réfléchi de manière systématique sur le statut épistémologique de cette notion: des travaux de B. Victorri sur la compositionnalité gestaltiste du sens jusqu’aux travaux de J. Allwood et P. Linnel sur la fondation cognitive d’une véritable épistémologie dialogique du langage, on retrouve traces de cette notion dans plusieurs domaines théoriques différentes.Les objectifs de ce paper seront multiples. Il s’agira, en particuliers, de: a) montrer qu’il n’est pas correct de parler d’une seule et même notion de potentiel sémantique; b) montrer que l’activité de langage de locuteurs est à la fois indissociable et dissociable de ces potentiels- mêmes.
Original languageFrench
Pages (from-to)1-6
Number of pages6
JournalARTS ET SAVOIRS
VolumeLes théories de l'énonciation: Benveniste après un demi-siècle
Publication statusPublished - 2012

Cite this